TEST DE PERFORMANCE SPRINT

TEST DE PERFORMANCE SPRINT


PROTOCOLE – DIRECTION

Cette pré-étude a été organisée en plein air. Le protocole complet n’a pu être respecté à cause des conditions climatique (pluie). Seul 50% des sprints ont été mesurés. Ce test a été dirigé par M. Dominique DETRAZ, coach Swiss Olympic après validation du protocole par la Dr D. Durrer :

  • Piste d’athlétisme du Stade Pierre de Coubertin – Vidy – Lausanne
  • Sprint de 60 m départ 1.5 m avant la cellule
  • Série de 4 sprints de 60 m
  • Nombre de participants : 9
  • Nombre de séries par participant avec la ceinture 4 (Modèle L-1200)
  • Nombre de séries par participant sans la ceinture 4
  • Temps de récupération entre les passages de la série : 2 min
  • Temps entre les deux séries (avec et sans la ceinture) 50 min
  • Prise de mesure : – Cellules, temps en secondes : 0.00
    • Bio impédance métrie
    • Bilan corporel Body Analyser
    • Objectifs : mettre en évidence l’amélioration de la performance grâce à Slim Sonic

ANALYSE DES RESULTATS

Besoin en énergie pour 9 sujets sans la ceinture (kcal pour 79.1 kg sur 240 m et 9 sujets) 44.1kcal
Besoin en énergie pour la charge de la ceinture (kcal pour 1.5 kg sur 240 m et 9 sujets) 3.48kcal 7.9%
Dépense énergétique pour l’écart de temps (kcal pour 79.1 kg sur 4.38 sec et 9 sujets) 0.63kcal
Ecart de dépense énergétique après compensation perte de temps et charges de la ceinture 2.85kcal 6.5%

Ce résultats exceptionnel ne peut pas être pris comme un résultat absolu, c’est une confirmation de tendance. Nous avons la confirmation que Slim Sonic améliore la performance sportive. Nous avons atteint notre premier objectif et cette affirmation ouvre la porte à de nombreuses études plus spécifiques et plus précises.

Temps des séries, constatations

  • Le cumul des écarts de temps dans les séries entre le premier et le dernier passage est significativement différent avec ou sans Slim sonic (SANS : 2.82 sec, 1.8% – AVEC : 1.91 sec, 1.2%) ).
    • TENDANCE : La mobilisation de graisse améliore la performance (Différence : 0.6%), voir graphique 1.
  • Plus la masse grasse du coureur est élevée, plus les écarts de temps sont importants entre la première et la dernière série AVEC ou SANS Slim Sonic. Avec le groupe SPORT, l’écart de temps est plus petit AVEC Slim Sonic. Pour le groupe NORMAL c’est l’inverse.
    • TENDANCE : La masse grasse intervient dans la performance. Pour les sportifs, sa mobilisation avec Slim Sonic agit significativement sur l’écart de temps, voir graphique 2.

TEMOIGNAGES & IMPRESSIONS

Patricia
Ayant commencé avec la série sans Slim Sonic, j’ai éprouvé des crampes (pied – mollet), la tête qui tourne. Quelques instants après la mis en place de la ceinture, ces problèmes ont disparus. Je trouve que la récupération est bien meilleure en la portant.

Nicolas
J’ai trouvé mes deux derniers passages avec Slim Sonic plus facile à courir.

Beat
J’ai plus de peine à courir sans Slim Sonic qu’avec la ceinture.

Carlos
Je n’ai pas constaté de différences significatives mais j’étais dans une situation physique difficile.

Benjamin
Avec Slim Sonic, j’ai eu une sensation d’être moins essoufflé. Sans la ceinture, c’était plus dur et j’ai ressenti une douleur à la suisse droite.

Arno
Je constate une réelle différence avec et sans Slim Sonic. J’ai plus de peine sans la ceinture.

Rick
J’ai constaté une meilleure récupération avec Slim Sonic surtout pour les 3 et 4ème passages. Ma douleur à la cuisse gauche a disparue lorsque je courrais avec la ceinture.

Mathieu
Je récupère plus vite lorsque je porte la ceinture. Mes douleur à la cuisse droite sont plus importante lorsque je n’ai pas la ceinture.

Sébastien
J’ai une sensation de récupération et d’énergie meilleures lorsque je porte Slim Sonic.

REMERCIEMENTS

Je remercie tous les participants à ce premier test ainsi que ainsi que Dominique DETRAZ qui l’a dirigé et organisé.
Un merci également à Stéphane Diriwaechter qui nous a fourni le système pour la mesure des temps, Beat Hefti et Wolfgang Kütteritzsch pour leur participation active.
Remerciement à la Dr D. Durrer pour son soutien et la validation de cette étude.

Lausanne, le 11 mai 2017
Slim Sonic – Jacques Borgognon