MALGRÉ LA SITUATION SANITAIRE ACTUELLE, NOS DÉLAIS D'EXPÉDITION RESTENT DE 10 JOURS OUVRÉS

S’attaquer à la graisse abdominale

S’attaquer à la graisse abdominale


Les hommes sont nombreux à penser qu’ils peuvent boire ou manger tout ce qu’ils veulent sans trop se soucier de leur ligne. Jusqu’à ce qu’ils découvrent un jour (souvent autour de la quarantaine) qu’une bouée s’est installée insidieusement autour de leur ventre ! Et là, catastrophe on leur parle de régime, de calories, d’exercices physiques augmentés pour venir à bout de cette graisse abdominale disgracieuse et dangereuse pour leur santé. Cette prise de conscience brutale laisse aussi entrevoir qu’il ne sera pas si facile de se débarrasser de ces kilos superflus, localisés et si nuisibles… A moins d’en accélérer l’élimination !

Des kilos synonymes de danger ?

L’accumulation de graisses autour de la taille et du ventre n’a généralement rien de très flatteur sur le plan esthétique, mais son impact sur la santé est bien plus préoccupant encore. Cette graisse localisée, souvent qualifiée d’abdominale ou de viscérale augmente les risques de voir se développer certains pathologies comme le diabète de type 2, des maladies cardiovasculaires ou certains cancers. En présence d’un tour de taille supérieur à 102 cm chez l’homme (et 88 cm chez la femme), il est donc vivement conseillé de faire un bilan sanguin pour surveiller certains paramètres. Car il n’est pas rare d’observer de petites anomalies (même en présence d’un léger surpoids abdominal) comme un excès de cholestérol, une glycémie à jeun élevée ou une tension artérielle trop haute.

Or, lorsque cette bouée ou vilaine bedaine est présente en même temps qu’un de ces désordres métaboliques, le risque de voir se développer des maladies augmente de façon exponentielle. C’est ce qu’on appelle le syndrome métabolique. A un stade précoce, le fait de perdre du poids permet heureusement d’inverser ce risque. Mieux vaut donc surveiller les crans de sa ceinture pour prendre les mesures qui s’imposent … à temps !

Perdre du poids et surtout des centimètres

Pour faire diminuer cet amas de graisse abdominale, il est souvent indispensable de revoir son mode de vie et ses habitudes alimentaires. Fini l’insouciance de l’assiette et la sédentarité, place à l’équilibre, aux plaisirs sains et à l’activité régulière ! Objectif : des apports alimentaires variés, sains et réguliers et un niveau d’activité physique suffisant pour rétablir une meilleure balance entre l’entrée des calories et la dépense des calories.

De façon plus pratique, il s’agit de :

– revoir ses fondamentaux (dont la pyramide alimentaire) et de prendre l’habitude de privilégier les aliments comme les fruits et légumes frais (cuits, crus, cuisinés), les viandes maigres (viandes blanches, les morceaux moins gras (bœuf et agneau), les poissons, les protéines végétales (lentilles, pois chiche), les laitages et fromages moins gras, les fibres et les céréales complètes (pains, pâtes, riz, etc.)

 – de consommer des aliments plus gras et sucrés de façon occasionnelle (attention aux desserts, à l’alcool, aux charcuteries, aux plats en sauce, aux apéros, etc.)

– augmenter ses dépenses caloriques en pratiquant une activité physique de façon régulière et en bougeant à la moindre occasion : marcher ou prendre son vélo plutôt que la voiture, promener plus longtemps le chien, jouer avec les enfants au jardin, etc.

– se tourner vers des activités physiques cardio ou des sports d’endurance pour éliminer plus facilement la graisse abdominale. La marche sportive, le cyclisme, la natation, la corde à sauter ou encore le jogging sont de bons alliés. Il est également utile de garder à l’esprit que le corps ne commence à puiser dans ses réserves de graisses qu’au bout de 45 minutes d’exercice seulement. Il faut donc augmenter progressivement les séances d’activité pour arriver à une pratique régulière d’au moins une heure et minimum 3 fois par semaine. La bonne nouvelle, c’est que plus on pratique, plus le corps brûle de calories même au repos.

Un coup d’accélérateur

En modifiant son mode de vie (alimentation et activité physique), on met toutes les chances de son côté pour perdre du poids durablement. Les hommes peuvent aussi se réjouir puisqu’ils perdent plus vite et plus facilement du poids que les femmes. Mais il n’est pas rare qu’ils aient besoin d’un soutien pour parvenir à perdre du poids et à ne pas en reprendre. Pour changer ses habitudes alimentaires et assurer la perte de poids sur le long terme, l’aide d’un(e) diététicien(ne) ou d’un programme de coaching (alimentaire ou activité physique) peut aussi constituer un plus. Tout comme l’utilisation d’un dispositif émettant un faisceau d’ultrasons à basse énergie, comme Sonical, qui favorise la mobilisation de la graisse abdominale pour en faciliter l’élimination.  Porté une heure 3 à 6 fois par semaine lors d’un exercice physique, il aide à optimiser la perte de graisse abdominale et contribue aux efforts pour retrouver la forme et les formes.